COP 23 : Nos Femmes Maires en Allemagne pour partager et s’inspirer des initiatives de lutte contre les effets de changements climatiques

Écrit par Refelacam Catégorie : Vie du REFELA-Cam
Publié le 8 novembre 2017 Affichages : 10115
Imprimer


Du 6 au 17 novembre, les Nations Unies organisent à Bonn, en Allemagne, LA 23e conférence sur le climat (COP23). L'occasion, pour la communauté internationale, de faire le point sur l'accord de Paris, conclu le 12 décembre 2015, et de rappeler l'urgence à agir pour contenir le réchauffement de la planète.

La 23e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, plus couramment appelée COP (pour « Conference of the Parties », « Conférence des parties »), qui a débuté le 6 novembre à Bonn, en Allemagne, est le premier rendez-vous climat présidé par un petit Etat insulaire, les Fidji. C'est aussi la première COP du mandat de Donald Trump, qui a annoncé le 1er juin son intention de retirer les Etats-Unis de l'accord de Paris. Elle réunit jusqu'au 17 novembre près de de 19 000 participants dans la cité rhénane.

Ce sera donc avec les Femmes Maires d’Afrique et celles du Cameroun. Après les Cop 20, 21, 22 pour lesquelles Célestine Ketcha Courtès a apporté les Contributions concrètes des Autorités Locales, la Voilà à la tête d'une importante Délégation des femmes maires pour la Cop23 à Bonn.

En effet, invitée par l'Agence de l'Environnement et de la Maitrise de l'Energie (ADEME), l'AIMF, La Fondation Konrad Adenauer et CGLU, Célestine Ketcha Epse Courtès, Présidente du réseau africain des FEMMES élues locales interviendra dans deux side events. Le premier est programmé pour le 10 Novembre, de 13h à 15h, AU Pavillon France autour du thème principal « Innover pour l’accès à l’énergie ». Elle interviendra à la table ronde 2 sur le sujet « Quels retours d’expériences du terrain pour sensibiliser les gouvernements et bailleurs et les orienter vers les bons choix d’investissement ? ». Le second Side event, sur le pavillon de l’Organisation Internationale de la Francophonie, Madame la Présidente va intervenir sur le thème « Eclairage public – Eclairer pour se développer ». Il sera question pour la voix la plus autorisée du Refela-Cam de partager les expériences sur les actions mises œuvres par elles, FRUIT du protocole d’accord signé à Marrakech le 12 novembre 2016 lors de la Cop 22, avec l’ADEME accompagnant la convention de financement du projet Femmes et Energie durable signée avec l'Aimf et la Fondation Veolia. Ses interventions permettront de mettre en avant le rôle des municipalités dans l'éclairage public durable et l'importance des femmes élues locales.

En marge de la Cop 23, sur invitation du Maire de Bonn, Madame Célestine Ketcha Epse Courtès participera aux côtés des dirigeants locaux et régionaux du monde entier au « Sommet Climat des dirigeants locaux et régionaux » le 12 novembre 2017, à Bonn, qui sera le rassemblement phare de la délégation des élus locaux à la COP23. Ce sommet est organisé avec le soutien des gouvernements locaux et régionaux rassemblés au sein de la GTF et est facilité par L'Association faîtière ICLEI.

Après le succès total observé lors du lancement officiel du projet Femmes et Energie durable à Bangangté, les populations souhaitent que le projet s’étende même dans les ménages. De l’éclairage public à l’éclairage privé, en plus de la sécurité et de la lutte contre les changements climatiques, les populations de Bangangté sont unanimes et affirment que l’Energie solaire est un facteur CLÉ du développement local. Toutes ont un regard sur les enjeux de cette COP 23 et attendent les retombées de la participation de leur édile à cette rencontre dont l'utilité n'est plus à démontrer.

En conclusion, la Cop apparaît comme l'occasion idoine pour développer des partenariats en faveur de l'amélioration des conditions de vie des populations locales de même que la réponse aux questions d'atténuation et de changements climatiques. Madame le maire de Bangangté, soutenue et encouragée par le gouvernement camerounais est, une fois de plus, au front.