femmes2.jpg
Écrit par Refela-cam Catégorie : Vie du REFELA-Cam
Publié le 25 juillet 2017 Affichages : 1224
Imprimer

La cérémonie d’implémentation de la phase 2 du projet Enerba sera présidée par le préfet du Ndé, Oumarou Haman Wabi, le 27 juillet à Bangangté. En présence de la présidente du Refela-Cam, Célestine Ketcha Courtès, porteuse du précieux projet.

Dans le cadre de l’implémentation de la deuxième phase du projet : «Femmes et Énergie durable, Appui aux femmes maires du Cameroun» (Enerba), un Financement de 327,5 millions de francs Cfa (soit 500 000 euros) alloué par le gouvernement français à travers Ségolène Royal, l’alors ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer en France, sous le couvert de l’Agence pour l’environnement et la maîtrise de l’énergie (Ademe) est destiné à 05 collectivités territoriales décentralisées (Ctd) camerounaises sous l’égide des femmes maires titulaires. Il s’agit des communes : d’Angossas (région de l’Est) dirigée par Mme Tsitsol Anne Marie, d’Afanloum (région du Centre) sous la conduite de Mme Meyanga Angèle épse Noah, de Mintom (région du Sud) pilotée par Mme Akete Endamane Dibol épse Bekono, de Mayo Oulo (région du Nord) guidée par Mme Haoua Tizi et de Mbengwi (région du Nord-Ouest) sous la férule de Mme Tebe Beatrice. C’est dire si après son démarrage, il y a quelques mois, dans les communes pilotes de Bangangté et Fokoué,  la mise en œuvre d’Enerba passe à la vitesse supérieure. Une intégration du genre qui passe aussi par l’implication des femmes leaders dans les projets d’approvisionnement en énergies renouvelables. Le Comité de pilotage (Copil) national du 27 juillet dans la salle des actes de la mairie de Bangangté (siège du Refela-Cam) sera présidé par le chef de terre du chef-lieu du département du Ndé, Oumarou Haman Wabi. À l’occasion, 25 participants en principe sont attendus.

Initiative féminine. En marge de la Cop21 (21è Conférence des parties) à la Convention-cadre des Nations-unies sur les changements climatiques, à Paris (France), les femmes maires du Cameroun avaient soumis 23 projets d’énergie durable auprès de l’Association internationale des maires francophones (Aimf). Au terme de ce sommet, l'accord de principe de Mme Anne Hidalgo, présidente de l’Aimf et maire de Paris, a été donné pour 17 projets avec des financements dans deux communes pilotes (Bangangté et Fokoué) suivant la convention financière d’assistance à maîtrise d’ouvrage, signée le 03 octobre 2016.

Et en marge de la Cop22 à Marrakech (Maroc), le ministère français de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer sous la direction de Mme Ségolène Royal, et sous couvert une fois encore de  l’Agence pour l’environnement et la maîtrise de l’énergie (Ademe), a accordé un second financement de 327,5 millions qui a ainsi permis d’élargir le programme en faveur des 05 communes à l’honneur ce 27 juillet dans la ville de Bangangté. Il est à relever que le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (Feicom) a donné un avis favorable pour le financement de la contrepartie attendue des communes de Bangangté et de Fokoué (toutes deux dans la région de l’Ouest).

Mme Courtès au centre d’un partenariat Nord-Sud. Le projet en cours d’implémentation est le fruit du protocole d’accord de développement des énergies renouvelables (EnR) pour l’éclairage public et la fourniture d’électricité aux bâtiments publics au Cameroun, signé au pavillon France de la COP22 au Maroc le 12 novembre 2016, entre l’Ademe, représenté par Bruno Lechevin et le Réseau des femmes élues locales, antenne du Cameroun (Refela- Cam), représenté par sa présidente Célestine Ketcha Courtès, par ailleurs maire de la commune de Bangangté. Avec en bonne place Mme Ségolène Royal, présidente de la COP21, et de René Emmanuel Sadi, ministre camerounais de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (Minatd). Au moment de ce passage à la deuxième phase du projet, qui vise également à renforcer les capacités des membres du Refela-Cam, les étapes de recrutement de deux techniciens pour le projet et la sélection de deux bureaux pour des études de faisabilité à Bangangté et à Fokoué ont été réalisées. Par ailleurs, suivant le planning global des activités à mener, au moins deux Comités de pilotage (Copil) sont appelés à se tenir pour partager le niveau d’avancement du projet avec toutes parties prenantes, afin de prendre des résolutions pour la suite du processus. Il s’agit de «Le Copil national regroupant les acteurs du projet au niveau du pays (entre fin  juin et juillet) et le  Copil international». Ce dernier est appelé à regrouper les acteurs locaux et les partenaires internationaux (Aimf, Ademe, assistants techniques internationaux) dans la période de septembre à octobre 2017. Au final, la participation de l’entreprise retenue à l’issue du processus d’Appel d’Offres ouvert sera requise.

Après ces cinq communes, d’après la présidente du Refela-Cam, 10 autres dont les noms restent à déterminer vont aussi bénéficier de cette manne énergétique durable dans les prochains mois. En cette période où la lutte contre le réchauffement climatique est un impératif catégorique pour les pays de la planète, le recours aux énergies renouvelables comme il en est le cas ici est salutaire.
En rappel, actuellement, le Refela-Cam compte 28 femmes maires titulaires à travers les 10 régions du Cameroun.


Pierre Amougou

INTERCOMMUNALITE

Avis aux Femmes Maires: bien vouloir proposer des évènements dans vos Communes respectives en cliquant sur l'image ci-dessus. Rassurez-vous de disposer d'un compte sur ce site, ou alors créez-le en cliquant l'image.

RESEAUX SOCIAUX

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Nos partenaires

NOS MEMBRES

  • Mme Ngoa Marie T.

    Maire d'Akono

  • Mme Samba Judith E.
    Mme Samba Judith E.

    Maire de Ngoyla

  • Mme Mpans Gisèle Rose
    Mme Mpans Gisèle Rose

    Maire de Doumé

  • Mme Mbock Marie Pascale
    Mme Mbock Marie Pascale
  • Mme Noah Marie Angèle
    Mme Noah Marie Angèle

    Maire de Afanloum

  • Mme Yaffo Ndoe Esther
    Mme Yaffo Ndoe Esther

    Maire de Garoua-Boulaï

  • Mme Arroye Betou Ursule
    Mme Arroye Betou Ursule

    Maire de Kon-Yambetta

  • Mme Iselle Elisabeth Bekomba
    Mme Iselle Elisabeth Bekomba

    Maire de Mundemba

  • Mme Bongwa Caroline Bi
    Mme Bongwa Caroline Bi

    Maire de Bamenda I

  • Mme Etongo Grace Mbeng
    Mme Etongo Grace Mbeng

    Maire de Bamusso

  • Mme Hamadou Gnakoyoum Zahra
    Mme Hamadou Gnakoyoum Zahra

    Adjointe Maire de Maroua 1er

  • Mme Akete Endamane Dibol
    Mme Akete Endamane Dibol

    Maire de Mintom

Agenda - Calendrier

Décembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Nos amis sur FB

SFbBox by cox plate

Carte Communale

Coopération

Association des Maires de France

VISITEURS

21784

NEWSLETTER

TELECHARGEMENTS

IDENTIFIEZ-VOUS

Réservé aux Femmes Maires justifiant d'un compte.



You are here:   AccueilVie du REFELA-CamLa France alloue 328 millions Fcfa à 05 communes du Cameroun

LIENS UTILES

NOS CONTACTS

BP: 18 Bangangte
Email: refelacam@yahoo.com
Tél: +237 677 60 29 24
Fax: +237 243 41 13 24

ENTRER UN MOT

Le site du REFELA-Cam est conçu et réalisé par le département communication la Commune de Bangangté