Séminaire de Renforcement de Capacité : Le Refela-Cam dresse sa feuille de route

Écrit par Refela-Cam Catégorie : Vie du REFELA-Cam
Publié le 30 mai 2016 Affichages : 8785
Imprimer

Le Séminaire National de Renforcement des Capacités des Femmes Elues Locales, Maires du Cameroun organisé du 27 au 28 Mai 2016 au Djeuga Palace de Yaoundé s’est achevé sur une note de satisfaction. En présence du Secrétaire Général du MINATD et de la Majorité des Femmes Maires du Refela-Cam, les travaux ont ponctué sur l’adoption du Plan d’action triennal 2016-2018 du Refela-Cam.

Faciliter la réflexion sur la contextualisation du combat pour la promotion des Valeurs du Service Public et l’égalité Femmes-Hommes, Renforcer le partage de la vision et de la mission du REFELA-Cam Amener les femmes Elues à faire un bref bilan de leur mandat à mi-parcours Emmener les Elues à échanger sur les défis auxquels elles sont confrontées en tant que Femmes Elues et les moyens pour faire face à ces défis ;    Sensibiliser les femmes élues sur le rôle important qu’elles ont à jouer en tant que femmes et ensuite en tant que Maires pour susciter, encourager et soutenir d’autres femmes à devenir conseillères municipales, députés, sénatrices…. Tels sont entre autres objectifs spécifiques du séminaire organisé du 27 au 28 Mai 2016 au Djeuga Hotel de Yaoundé par le Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique, branche du Cameroun et placé sous le Patronage de SE René Emmanuel Sadi, MINATD.

Après la célébration de l’unité nationale du Cameroun, les membres du Réseau des Femmes Elues d’Afriques, branche du Cameroun (REFELA-Cam) réunis ces 27 et 28 Mai 2016 ont tenu à leur promesse de se regrouper pour partager leur expérience, gagner en expertise dans certaines thématiques de la gouvernance moderne en déterminant les mécanismes pour mieux les maîtriser. Par ailleurs, il leur tenait à cœur d’élaborer un Plan d’Action triennal à la lumière des Objectifs de Développement Durable partagés actuellement par l’ensemble de la communauté internationale. A cette occasion, il a été question de réfléchir  sur les acquis et défis pour l’accès des femmes aux postes électifs, de susciter la prise des engagements fermes et réalistes pour des actions concrètes en faveur de la promotion du Leadership féminin visant une augmentation des femmes aux postes électifs, et parallèlement de promouvoir une gouvernance inclusive, soucieuse de l’environnement et des questions d’accès aux services essentiels tels que la fourniture de l’énergie dans les villes et les établissements humains ayant des femmes comme édiles.

Prenant la parole pour  son mot de Bienvenue, Mme la Présidente du REFELA-Cam a tenu à remercier tout d’abord les Partenaires Institutionnels que sont le MINATD, le MINPROF, CGLUA CGLU, ainsi que tous les partenaires techniques et Financier du REFELA-Cam que sont GIZ par le programme « PADDL » le FEICOM, sans qui ce Séminaire n’aurait pas lieu. Aussi elle a félicité la détermination de ses Consœurs les Femmes Maires qui lui ont manifesté leur confiance pour conduire ses missions sur le plan National et International d’une part et ont toujours répondues présentes à chaque fois qu’elles ont été sollicitées pour œuvrer dans l’intérêt de leurs causes communes d’autres part.  

De même, les partenaires de la Coopération Internationale Décentralisée seront appelés à se joindre à elles pour que les actions concrètes d’Excellence du Service Publiques voient le jour dans les différentes communes gérées par les Femmes. L’année 2016 aurait ainsi commencé sur une note de satisfaction. Ceci avec la signature de la Convention Cadre et d’Engagement Financier entre Mme la Présidente du REFELA-Cam Ketcha Courtès et le Secrétaire permanent de l’AIMF, le 16 Janvier 2016.

A la suite de la Présidente, Mme AMOUGOU NOMA Régine, la Vice – présidente du REFELA-Cam a pris la parole pour présenter à travers un document power point la vision globale et les activités phares déjà réalisées par leur Réseau. Cette présentation aurait permis aux officiels et partenaires d’avoir une idée précise du dynamisme du REFELA-Cam.

En outre, les partenaires tels que : ONU Femme, et GIZ ont pris la Parole. Ces partenaires de la Coopération internationale ont encouragé les femmes Maires du REFELA-Cam d’aller de l’avant et de tout faire pour respecter le plan d’action qu’elles mettront sur pied tout en les rassurant de leur entière collaboration en tant qu’experts et potentiels bailleurs de fonds de les accompagner vers la réussite de la mise en œuvre du Plan d’action élaboré.

Prenant la parole, pour le mot d’ouverture officiel le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, représenté par son Secrétaire Général Monsieur Pierre ESSOMBA, il a été tout d’abord question de reconnaitre les avancées du leadership féminin dans notre pays, mais aussi de retraduire l’accompagnement indéfectible du Gouvernement Camerounais et surtout de son département ministériel dans l’atteinte de l’ODD N°5 et bien d’autres ODD incombant aux magistrats municipaux. Le Secrétaire Général Monsieur Pierre ESSOMBA, a salué la forte présence des Femmes Maires dans ce séminaire et a par ailleurs instruit aux Femmes Maires de prendre leur destin en main, de faire leurs preuves, la preuve qu’elles sont capables d’apporter autant, si non plus que les Hommes dans la gestion des Municipalités. Aussi les a félicités pour le dynamisme dont elles font preuve, une preuve démontrée à suffisance par leur Présidente Mme Ketcha Courtès Célestine qui a pris la présidence du REFELA Afrique lors du Sommet Africité en 2015 à Johannesburg.

Il faut noter que le Dynamisme et la Détermination des Femmes Maires du REFELA-Cam ont débouché sur des résultats concrets, visibles dans moult pans de la Gouvernance Locale au Cameroun. Ses actions reflètent à l’International, une marche assurée de la Décentralisation dans notre Pays. Le REFELA-Cam est résolument déterminé à accompagner le Chef de l’Etat, S.E.M. Paul BIYA, sur la Voie de l’Emergence qu’il a tracée pour notre pays à l’Horizon 2035. Ceci par la promotion du Leadership au Féminin au plan Local Camerounais et la recherche de financement pour la mise en œuvre des projets structurant dans les Communes.

Depuis son élection à la tête du REFELA-Cam le11 juin 2014, puis à la tête du REFELA, le 1er Décembre 2015, Célestine Ketcha Courtès ne ménage aucun effort pour mener à bien les destinées de toutes les branches d’Afrique en général mais du Cameroun qu’elle tient tant à Cœur ; Mme la Présidente  Célestine met toute sa détermination à contribution pour faciliter la négociation de plusieurs projets et voyage de renforcement des Capacités des Femmes Maires du REFELA-Cam auprès des partenaires internationaux tels que L’AIMF, Fondation Veolia, CGLU. Tenez par exemple, suite à un voyage en France sur la question de l’Energie durable pour l’Afrique, 17 Femmes Maires du REFELA-Cam ont en Avril 2015 dans le Cadre d’une conférence initiée par de la Fondation Energie pour l’Afrique, déposé des idées de projet sur l’électrification de leurs Communes. Tout était donc mis en place pour que l’année 2016 commence sur une note de satisfaction. Ceci avec la signature de la Convention Cadre et d’Engagement Financier entre Mme la Présidente du REFELA-Cam Ketcha Courtès et le Secrétaire permanent de l’AIMF, le 16 Janvier 2016.  Cet accord de financement qui donnera naissance au projet « Femmes et Energie Durable ». Le montant global de ce projet est estimé à 1.7M d’Euro, L’AIMF a déjà concédé une avance de 300 000 Euro. Les Communes pilotes sont Fokoué et Bangangté.

Le processus de décentralisation en cours dans notre pays est passé à la vitesse supérieure, initié et conduit méthodiquement sur la très haute impulsion du Président de la République SE Paul Biya, vise entre autres à accroitre la participation des Citoyens et citoyennes à la gestion des affaires publiques, dans cette dynamique, une place de choix a été faite à la promotion du genre.

Si la Loi n° 2012/001 du 19 Avril 2012 a déjà permis d’améliorer le nombre de Femmes Elues, Maires et Adjoints, Il est donc crucial que les Maires du Cameroun soient formées pour qu’elles soient toutes capables de trouver des partenaires qui les aideront à mieux développer leur territoire. Qu’elles soient capables de définir de manière consensuelle un plan d’actions pertinentes et se donnent les moyens d’atteindre leurs objectifs. Pour cela, le Séminaire qui s’est déroulé du 27 au 28 Mai 2016 a abouti à l’élaboration du Plan d’action triennal 2016-2018 du REFELA-Cam qui se décline sur quatre (04) principaux points à savoir : Le Développement Organisationnel et renforcement des Capacités, La Réalisation des projets concrets sources de promotion du leadership féminin, La Gouvernance Inclusive (basée sur la participation de toutes les forces vives), le Plaidoyer pour le respect de la parité.

Au côté des actions relatives au Développement organisationnel figurent : la mise sur pied d’un secrétariat permanent du REFELA-Cam et des activités de renforcement de capacités des élues locales. Dans le cadre de La mise en œuvre des projets concrets stratégiques figure près de 60 projets prioritaires dont les plus manifeste et urgents dans l’ensemble des Communes portent sur : l’énergie en intercommunalité, la promotion du Tourisme et de la Culture, le renforcement des infrastructures routières (Reprofilage de route, Bitumage routier, etc.)  

Pour atteindre ces axes d’intervention déterminer par les Femmes Maires et adjointes du Réseau, plusieurs activités ont été programmées dans ce plan d’action notamment des tournées régionales de sensibilisation des femmes Conseillères Municipales sur le leadership politiques, la facilitation à l’obtention des Actes de Naissance et CNI, des demandes d’appui pour l’organisation des audiences foraines pour faciliter les inscriptions des femmes et des jeunes sur les listes électorales…

Au terme de ce séminaire, les faits marquants sont : la signature conjointe, par toutes les Femmes Maires et Adjointes membres du REFELA-Cam ayant pris part active aux différents travaux d’atelier, d’une « Motion de Soutien de Déférence, de Fidélité et d’Appel à Candidature au Chef de l’Etat Chef Suprême des Armées ». Ainsi, Les Femmes Maires du Cameroun se sont engagées solennellement à demander à SE Monsieur Paul Biya de se présenter aux prochaines élections Présidentielles de 2018.
Il ne reste donc plus que de passer de la parole à l’acte !